Fait-il trop froid pour votre animal de compagnie? - Nutrience
How Cold is Too Cold for My Pet_1280x370

Fait-il trop froid pour votre animal de compagnie?

décembre 13, 2018

Bien que nous sachions tous que la chaleur extrême représente un danger important pour nos animaux de compagnie, nous avons tendance à sous-estimer le risque que posent les froids sibériens. La plupart présument, généralement avec raison, que le manteau de fourrure de nos compagnons suffit à les garder au chaud en hiver. Toutefois, les animaux ne sont pas à l’abri de l’hypothermie, et certaines températures sont simplement trop froides. Jetez un coup d’œil à ce petit guide (offert en anglais seulement) élaboré par les gens de la Tufts University pour vous donner une idée.

Mais quand peut-on dire qu’il fait trop froid pour nos compagnons? En supposant qu’ils sont en bonne santé, les chiens de toute race et de toute taille supportent les températures oscillant autour de 7 °C, températures auxquelles une personne moyenne enfilerait un gilet. Certains animaux de compagnie peuvent toutefois commencer à éprouver des difficultés lorsque le mercure descend sous la marque du 4 °C, comme c’est le cas de quelques races de chiens de petite à moyenne taille. Vous pourrez tout de même vous promener sans compromettre la santé de votre compagnon si vous l’habillez chaudement ou suivez ces quelques conseils de sécurité hivernale pleins de gros bon sens. Notez qu’à moins que vous ne possédiez un chien de race nordique au manteau épais, comme un husky, les températures sous le point de congélation peuvent s’avérer trop froides pour la plupart des animaux de compagnie. Pour éviter de nuire à la santé de votre fidèle compagnon dans de tels cas, jouez avec lui à l’intérieur pour l’aider à dépenser son trop-plein d’énergie : mieux vaut rester au chaud et laisser la vague de froid passer.

L’importance de savoir reconnaître quand son compagnon gèle

Chaque animal de compagnie est unique et s’exprime différemment, comme nous. Si votre fidèle ami grelotte, gémit sans arrêt, montre des signes d’anxiété ou ralentit visiblement, c’est qu’il gèle. S’il cherche un abri où s’allonger lors d’une promenade, c’est un signe on ne peut plus clair! Rentrez à l’intérieur s’il présente des signes de détresse et aidez-le à se réchauffer. Cela dit, n’utilisez jamais de tapis chauffants : ceux-ci deviennent beaucoup trop chauds, beaucoup trop rapidement, et peuvent causer des blessures (lien offert en anglais seulement). Si vous n’avez pas d’autre option, assurez-vous de couvrir le tapis avant de vous en servir pour éviter que votre compagnon ne se couche directement dessus.

Par précaution, apportez des tricots, des manteaux et des bottillons lors de vos sorties au cas où votre compagnon commencerait à geler. Les bons accessoires peuvent lui permettre de s’amuser dans la neige en toute sûreté, même lorsque la température est inférieure à 4 °C.

Quelques indices pour deviner la tolérance de son compagnon

Aucun animal de compagnie ne réagit au froid de la même façon : ce qui est confortable pour l’un peut être insupportable pour l’autre. Voici quelques facteurs pouvant influencer la tolérance de votre compagnon :

 Acclimatation : Vous savez comment 15 °C peut sembler frais en octobre, mais agréablement chaud au printemps, après un long et rude hiver? Eh bien, nous ne sommes pas les seuls : les animaux de compagnie aussi peuvent s’adapter au froid. Les chiens allant fréquemment à l’extérieur et habitant un lieu au climat froid résistent assez bien aux températures hivernales.

 Taille : Plus un chien est petit, plus il est frileux. Les chiens de grande taille, quant à eux, ont un corps dont le rapport volume/surface est plus élevé, ce qui leur permet de mieux supporter le froid.

 Pelage : Les chiens de races nordiques, comme les huskies de Sibérie, les samoyèdes et les terre-neuves, ont une bonne résistance au froid compte tenu de leurs origines. Leur pelage est épais et dense, ce qui leur permet de passer une bonne partie de leurs journées d’hiver à l’extérieur sans problème.

Attention aux kilos supplémentaires!

À moins que vous surveilliez son alimentation quotidienne, la santé et le niveau d’énergie de votre compagnon peuvent devenir très instables en hiver. Comme nous, les animaux de compagnie ont tendance à devenir sédentaires durant la saison froide, surtout lorsque la température est telle qu’ils ne peuvent pas sortir sans danger. Ils deviennent ainsi particulièrement vulnérables au surpoids; et contrairement à ce que bon nombre de propriétaires pensent, ces kilos de plus ne sont pas nécessairement bénéfiques. S’il est vrai qu’une couche supplémentaire de graisse peut protéger nos compagnons du froid, celle-ci augmente également leur risque de maladies de façon considérable. Aussi, même si les besoins nutritionnels de votre compagnon seront certainement plus importants s’il est habitué à aller à l’extérieur, il vous faudra surveiller son alimentation pour prévenir un excès de poids. Optez pour des aliments riches en protéines et composés d’ingrédients entièrement naturels, parfaits pour rassasier votre meilleur ami tout en évitant les calories vides.

Vous avez maintenant sans doute une meilleure idée des limites de votre compagnon. Pour l’aider à affronter l’hiver, nous vous suggérons de suivre ces quelques conseils de sécurité hivernale. N’hésitez pas non plus à lui offrir un manteau! S’il fait assez froid pour que vous deviez vous couvrir d’un manteau d’hiver (ou deux), votre animal de compagnie sera certainement reconnaissant d’en avoir un, lui aussi. Faites également attention à la nourriture que vous lui offrez : comme il n’est pas à l’abri du rhume, vous pouvez contribuer à renforcer son système immunitaire en optant pour des aliments riches en antioxydants.

Leave a comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Select a Language

New Zealand